Expertise technique (3)

A quoi bon être expert ?

Ne suffit-il pas de vivre ?

On vient vers le Qi-gong, vers le Tai-chi ou le Yoga pour une raison. On cherche quelque chose.

Et on rencontre une discipline.

Certaines personnes oublient la raison pour laquelle elles sont venues vers cette discipline et deviennent expertes de la discipline.

J’ai connu des personnes qui alignaient fièrement les « 40 000 heures » de méditation, et qui étaient donc,  des experts de la méditation.

Ils connaissaient moultes techniques de respiration, mudras, postures, ils étaient de vraies encyclopédies vivantes pour tout ce qui concerne l’histoire du Yoga, du Qi-gong, de l’hindouisme ou du taoïsme …

Mais il leur manquait parfois l’écoute, tout imbus de leurs connaissances qu’ils étaient, ou tout simplement le sourire, tant ils se prenaient au sérieux.

Bref, être expert peut devenir un piège.

Car qui peut se déclarer expert à être lui-même?

Socrate peut être ? Cela ne lui a pas réussi.

On tend vers soi-même, on tend vers l’expression extérieure réussie de soi-même si l’on s’est trouvé à l’intérieur.

Mais il n’y a pas d’expertise à ce niveau.

Tout les styles que l’on peut apprendre, les techniques, nous aident à nous rapprocher de nous-mêmes, mais il convient de ne pas confondre la fin et le moyen.

Le qi-gong, le yoga, le tai-chi sont des moyens. Mais ce ne sont pas des fins en soi.

Ne confondons pas la fin et le moyen, gardons toujours à l’esprit pourquoi nous faisons ces pratiques, pour ne pas tomber dans le piège de « la pratique pour la pratique ».

Posons-nous la question: que m’apporte la pratique, en dehors de la pratique? Est-ce que je deviens plus aimable, plus heureux, plus détendu, plus disponible, plus patient?

Est ce que j’utilise la pratique pour être plus efficace, plus performant dans le monde?

Je ne pense pas qu’il y ait de bonnes ou de mauvaises motivations pour pratiquer, il faut juste garder à l’esprit que la pratique ne fait pas tout, c’est la façon dont nous nous en servons qui est déterminante.

Est-ce que la pratique sert notre ego ou est-ce qu’elle nous aide à prendre conscience de notre « obscurité », nous aide à voir ce que l’on a plus ou moins volontairement relégué à l’inconscient ?

Donc expert pourquoi pas? expert en tai chi? en bagua? et dans la vie, ca donne quoi?

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s